|

Constats

La violence dans les relations amoureuses des jeunes est un phénomène courant et souvent banalisé : contrôle des fréquentations, de la tenue vestimentaire ou du GSM, insultes, etc.

Afin d’appréhender le phénomène et de mettre en place des actions adéquates, la Fédération Wallonie-Bruxelles a réalisé, en 2008, une étude quantitative et qualitative relative à la violence dans les relations amoureuses des jeunes entre 12 et 21 ans.

Ainsi, 51% des jeunes entre 12 et 21 ans pensent "qu'avec beaucoup d'amour, on peut arriver à changer son ou sa partenaire". 38% pensent que la jalousie est une preuve d'amour. Et seuls 6% des garçons et 3% des filles estiment qu'il est "mal" d'être violent avec son ou sa partenaire. Enfin, 7% des garçons et 5% des filles pensent qu'il est normal qu'il y ait parfois de la violence dans les relations amoureuses.

Les principaux résultats de cette étude ont été synthétisés dans le n°23 de la revue Faits & Gestes, "Amour et violence chez les jeunes". Ils démontrent l’ampleur du phénomène et propose différentes pistes d’actions.

 

 

 

Publications et outils

Image Affiche

Affiche de la campagne "#Arrête - Violence sexuelle dans les relations amoureuses chez les jeunes" (2018)

Etudes et recherches

Image Publication

Cette étude a pour objectif d’appliquer la notion d’intérêt supérieur de l’enfant aux procédures protectionnelles et répressives liées aux ...

A votre avis ?

Quel est le pourcentage de victimes de violence conjugale qui déposent plainte à la police ?
3 %
10 %
25 %

 

Résultats du sondage